Séminaire GCAF

Date: 
02/13/2021
Place: 
INSPE St Jérôme
Time: 
9h30-12h30

 

Programme du séminaire GCAF du samedi 13 février  

 

 

9h-9h25 :Pascal Terrien, professeur des universités en didactique des arts à Aix-Marseille Université, et professeur au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (C.N.S.M.D.P.), directeur-adjoint de la structure fédérative SFERE-Provence, FED 4238, Chercheur permanent de l’équipe d’accueil Apprentissage Didactique Evaluation Formation UR 4671 ADEF, directeur du programme GCAF, chercheur associé à l’Observatoire Interdisciplinaire de Création et de Recherche en Musique (OICRM), Canada. L’épistémologie. 

La nouveauté de notre séminaire de cette année est la présentation épisodique d'une notion pendant 10 minutes durant 3 séminaires consécutifs. Pour ce cinquième séminaire public, Pascal Terrien aborde la notion d’épistémologie. Un temps d'échange et de débat est ensuite prévu après l'intervention d'une dizaine de minutes.

 

9h25-10h25 :Julia Brissaud, doctorante à l’UR 4671 ADEF-GCAF Aix-Marseille Université : L’enseignement des arts plastiques comme outils de renforcement des apprentissages fondamentaux : l’exemple du Tinkering for Learning. (20 mn + 40 mn de discussion).  

Il s'agira de nous présenter l'avancement de son projet de thèse. En abordant le commencement d'un travail de synthèse effectué autour de la notion de "matrice disciplinaire" (Kuhn 1962).

 

10h25-10h40 : Pause

 

10h40-12h : Stéphane Laurent,Maître de conférences [Arts décoratifs, mode et design] Université de Paris I Panthéon-Sorbonne,ses domaines de recherche portent sur les études interculturelles dans la représentation visuelle, l'histoire de l'art et de l'architecture modernes et contemporains, l'histoire du design et des arts décoratifs.Une Hydre à deux têtes ? Les rapports entre métiers d'art et arts appliqués dans l'histoire. (40 mn + 40 mn de discussion).   

On a pris l'habitude de distinguer les arts des arts appliqués et des métiers d'art. Or artiste, artisan, soit deux statuts, ont une même origine : « celui qui met son art au service d’autrui ». Si l’un est associé à l’intellect, l’autre est bien souvent attaché au geste ; pourquoi cette différence ? À quand remonte-t-elle et quels rapports existe-t-il entre ces deux mondes aujourd’hui ? Stéphane Laurent, historien de l’art, enseignant-chercheur à l’université Panthéon-Sorbonne et auteur de Le geste & la pensée. Artistes contre artisans, de l’Antiquité à nos jours (CNRS Éditions, 2019) revient sur cette histoire et dresse un subtil panorama critique de cette confrontation entre l’ « Art » et l’artisanat, puis le design.