Présentation

A – Intitulé du programme

 

Rôle des artefacts dans l’efficacité de l’éducation scientifique et technologique

Acronyme :  EAST (efficacité, artefact, sciences et technologie)

Responsables du programme : Chatoney Marjolaine, Hérold Jean-François.

 

B- Description du programme

 

L’efficacité d’un enseignement peut se mesurer en termes de performances individuelles des élèves, du professeur ou encore de performances collectives. L’idée dans ce programme est de s’intéresser aux interactions (Professeur – Elèves – Savoirs – Artefact – Milieu) qui produisent un effet et font progresser les élèves, impliqués dans une situation didactique, et pas seulement à leur performance brute trop restrictive.

Il s’agit dans ce programme de caractériser les interactions constitutives de l’activité d’enseignement et de l’activité de l’élève en situation d’apprentissage de savoirs scientifiques et/ou technologiques et d’étudier ce qui (déterminants, facteurs) dans les processus à l’œuvre va agir sur les modifications et les évolutions des structures de connaissances. Le choix du domaine scientifique et technologique se justifie par l’importance de l’instrumentation dans ces enseignements.

Dans ce programme, on s’attardera à mesurer et comprendre la diversité des interactions au travers des facteurs, externes ou internes, en jeu dans les processus d'enseignement-apprentissage dans le domaine de l’éducation scientifique et technologique de l’école primaire, au lycée.

 

C – Objectifs

 

  • Clarifier et identifier les interactions dans les processus d’EA dans leur complexité
  • Proposer un modèle explicatif du processus
  • Proposer un modèle explicatif de la situation d’EA
  • Evaluer les conditions de l’efficacité des artefacts médiateurs de l’apprentissage
  • Mesurer l’efficacité des processus d’EA dans une activité de résolution de problème

 

D - Projet de recherche du programme : étude des processus d’EA et instrumentation

- Cadre théorique,

L’enseignement apprentissage (EA) renvoie à un système complexe d’interactions en lien avec le milieu social, le contexte culturel et qui provient à la fois de ce que l’on pense et de ce que les autres apportent sur ce que l’on pense. Au sein des processus d’EA, l’activité des différents acteurs consiste en grande partie à établir des relations avec les objets dans un double processus, individuation et socialisation, véritable enjeu d’éducation.

En référence au processus de genèse instrumentale le passage de l’objet à l’outil caractérise son inscription sociale dans un groupe identifié et renvoie tout autant aux potentialités (ce que l’on peut faire avec) qu’aux normes et valeurs qui lui sont intimement liées. La transformation de la potentialité en actions caractérise l’instrument qui permet à l’individu d’agir. Processus d’individuation et de socialisation vont de pair dans cette construction qui mêle étroitement la technique (manière d’agir efficace) et la technologie (sens et justification raisonnée des techniques). Cette construction renvoie très largement à la créativité de l’individu au sens large du terme.

-Méthodologie 

Analyse de l’activité des sujets impliqués dans la situation ; analyse des interactions entre les différentes entités à l’œuvre.

- Contexte

  Public visé : éducation scientifique et technologique du primaire au lycée.

  Situations de classes

 

E - Résultats escomptés

Identification d’indicateurs d’efficacité

Développement de mises en œuvre de ces indicateurs et validation

 

F - Financements

Base de financement envisagées :

Erasmus + (obtenu)

 ANR (en cours d’élaboration suite aux retours d’expertises)

InnoDate 2020 (déposé)

 

Auxquels il faut ajouter les réseaux internationaux (SIEST, RAIFFET, ESPRIT)

 

G - Enseignants-chercheurs engagés dans le programme et doctorants

 

Enseignants chercheurs :

Docteurs :

Doctorants :

 

Collaborations internationales, Réseaux internationaux :

- PATT (Pupils Attitude Towards Technology fundation) 

- SIEST (Séminaire Inter laboratoire sur l'éducation scientifique et technologique)

- Chaire UNESCO. http://chaire-unesco-stettin.univ-amu.fr/fr

- RAIFFET (Réseau Africain des Instituts de Formation des Formateurs de l’Enseignement Technique)

- ADEA (Association pour le Développement de l’Education en Afrique)

H – Planification

Etape 1 :

  • Définition des déterminants de l’efficacité du processus d’EA, identification des variables.
  • Identifier les variables des interactions

Etape 2 :

  • Conception d’outils pour l’enseignant et vérification de leur validité écologique.
  • Propositions d’ingénieries.

I - Productions envisagées

 

Articles

Actes de colloques

Ouvrage collectif