Menu principal

Présentation

A – Intitulé du programme : Artefacts de formation

Responsable du programme : Pascale Brandt-Pomares co-responsable Hélène Armand

B- Description du programme

L’apport du numérique dans les processus d’enseignement-apprentissage permet des formes d’engagement et de participation des apprenants nouvelles qui interrogent les métiers de l’enseignement de l’éducation et de la formation professionnelle. Les activités liées à ces métiers, comme celles de leurs publics, s’en trouvent profondément modifiées.

Ce programme vise à analyser le rôle des objets sémiotiques ou matériels qui instrumentent les activités des métiers de l’enseignement de l’éducation et de la formation professionnelle, leur potentialité d’aide à l’enseignement et à l’apprentissage, en vue de comprendre et d’expliquer les effets de l’intégration du numérique dans la formation à ces métiers. Il s’agit de s’intéresser à la fois à l’efficacité didactique, c’est-à-dire à ce que l’activité instrumentée permet aux formés (élèves, étudiants, stagiaires, …) d’apprendre et de développer comme compétences, et à la fois au renouvellement des pratiques professionnelles en particulier créatives et collaboratives de ces métiers de l’enseignement de l’éducation et de la formation professionnelle, c’est-à-dire à la manière d’organiser l’activité instrumentée des formés.

C – Objectifs

  • Comprendre les obstacles et les leviers d’appropriation du numérique éducatif
  • Analyser les compétences des enseignants nécessaires à l’intégration du numérique éducatif dans leurs enseignements
  • Analyser l’efficacité de pratiques de formation innovantes
  • Analyser la production et développer la compréhension des dynamiques d’interaction de communauté de réflexion en ligne (e-portfolio, vidéos, forums…)
  • Analyser l’activité enseignante en vue de sa modélisation

D - Projet de recherche 1 du programme : Analyse des compétences numériques de formateurs d’enseignants

Objectif : Analyser les compétences numériques de formateurs d’enseignants

Le Projet BL TEAE permet d’interroger les compétences numériques de formateurs dans 11 pays (recueil de données en cours et analyse 2018) à la lumière du modèle TPACK. Technological pedagogical and content knowledge).

- Cadre théorique

Analyse de l’activité instrumentée, genèse instrumentale, théorie de l’activité

Didactique professionnelle

Interactions

Travail et apprentissage collaboratifs

TPACK (Technological pedagogical and content knowledge)

- Hypothèse

Les artefacts de formation évoluent avec le numérique et impactent la professionnalisation et le développement professionnel et in fine la formation des professionnels, de l’enseignement, de l’éducation et de la formation professionnelle.

- Méthodologies

La première phase du programme repose sur des méthodologies quantitatives (analyse statistique avec SPESS et modèle fondé sur l’analyse sociométrique et la théorie des graphes) à partir d’outils de type questionnaires déjà validés qui seront utilisés et qualitatives des interactions (analyse du contenu et analyse du discours). Ces méthodes sont appropriées pour comprendre les processus de communication textuels (entretiens individuels et discussions de groupe) asynchrones médiés par ordinateur.

- Contexte :

Ingénieries de formation produites dans le cadre du projet BL TEAE (blended Learning for Teacher Educators in Asia and Europe)

Formation initiale d’enseignants et de formateurs (Master MEEF)

E - Résultats escomptés

Conditions d’évolution et d’efficacité des processus de formation des métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation à l’ère numérique.

F - Financements

Ce programme ne repose pas encore sur des projets financés pour la recherche, toutefois il s’appuie en partie sur une projet EAST non retenu lors de l’Appel e-Fran mais surtout sur le projet BL TEAE de capacity building ERASMUS PLUS (684 000 €) de soutien par des cours hybrides sur la base de théories constructivistes innovantes au développement professionnel des formateurs des enseignants dans les pays européens et asiatiques (quatre pays membres de l'UE - France, Belgique, Danemark, Estonie et quatre pays d'Asie - Malaisie, Bangladesh, Bhoutan, Pakistan).

Une autre demande de financement d’un projet de Capacity Building avec des partenaires africains est aussi en cours (RéVA réalité virtuelle et apprentissage)

G - Enseignants-chercheurs engagés dans le programme et doctorants

Enseignants chercheurs : (en cours)

Docteurs : (en cours)

Doctorants : (en cours)

Collaboration  nationale :

Collaborations internationales : Université du Wisconsin à Madison-USA. ENSET de Rabat- Maroc

Réseaux internationaux : RAIFFET, SIEST, …

H – Planification (description des phases de réalisation principales sur un maximum de quatre ans) :

1ere année : questionnaire + élaboration de modules de formation hybride pour préparer le recueil de données.

I - Productions envisagées :

-Articles ACL

-Ressources en ligne pour la formation (ingénieries, MOOC, Webinar,…)