Menu principal

Présentation

Organisateurs de l’activité enseignante entre dimensions didactiques et ergonomiques

Responsable : Fabienne Brière-Guenoun   Co-responsable : Laurence Espinassy

Acronyme : ODE

Objectifs

Notre programme se centre sur les conditions d’analyse des pratiques d’enseignement au fondement d’une approche ergo-didactique.

L’enjeu de ce programme est d’investiguer les organisateurs de l’activité enseignante en interrogeant les articulations entre les dimensions didactiques et ergonomiques. Il s’agit d’étudier les pratiques d’enseignement et de formation au prisme des enjeux actuels du système éducatif. L’étude des modalités d’articulation spécifiques nous permet de penser le croisement des deux cadres théoriques, afin de produire de nouvelles pistes d’analyse de l’activité professorale et des modalités de formation.

Contextes

Nous analysons les organisateurs de l’activité des enseignants (débutants et expérimentés) exerçant en milieux prioritaires ou ordinaires, dans différentes disciplines scolaires et dispositifs d’enseignement, au regard des changements prescriptifs institutionnels.

 

Cadre théorique et méthodologique 

Le choix d’approches croisées et complémentaires en Sciences de l'Education, relatives aux liens entre connaissance, action, activité et développement,  vise à décrire, comprendre et transformer l’activité enseignante. Si les approches didactiques se focalisent sur les modalités de (co)construction des savoirs reliés aux pratiques culturelles qui les légitiment, les approches ergonomiques analysent l’activité réelle des sujets dans des tâches prescrites qu’ils redéfinissent. Nous cherchons à conceptualiser les rapports entre l’activité professorale, l’action didactique et les milieux dans lesquels ils se développent ; nous proposons d’interroger les tensions dynamiques de l’activité entre action, connaissance, gestes et savoirs. Nous nous intéressons en particulier aux processus de renormalisation et d'interprétation des prescriptions, aux épistémologies en actes, aux gestes didactiques de métier, etc., qui caractérisent les organisateurs visibles et invisibles de l’activité enseignante.

L’approche méthodologique met en relation les actes et les discours, les temporalités de l’action et de l’activité, les points de vue des acteurs et du chercheur en lien avec les visées épistémiques et/ou transformatives de la recherche.

 

Résultats escomptés

Les travaux engagés et à venir visent à mettre en évidence les organisateurs de l’activité enseignante, mais aussi les dynamiques et les remaniements sous-tendus par le rapprochement des deux points de vue scientifiques. L’analyse des objets d’étude (les savoirs, les gestes, les actions, l’activité, etc.), au travers des concepts et des outils mobilisés, poursuit des visées épistémiques et transformatives. Ce programme permettra de produire des ressources pour la formation.

 

Planification : séminaires mensuels ouverts EC/étudiants et ateliers d’approfondissement et de mise en commun de matériaux empiriques déjà existants et en cours d’élaboration.